Utilisation des déchets organiques dans l’énergie biomasse

Pour lutter contre la dégradation de l’environnement, de nombreuses recherches ont été réalisées et diverses politiques ont été adoptées. Actuellement, il y a notamment les techniques de transformations permettant diminuer la dépense en ressources naturelles. Parmi l’une des produits qui découlent de ces procédés figurent premièrement l’énergie biomasse. Renouvelable et parfaitement respectueux de la nature, cette dernière connait de nombreux adeptes en France.

C’est quoi l’énergie biomasse ?

Avant tout, la biomasse est l’ensemble des matières organiques recouvrant la terre et qui peut être transformé en énergies. Il s’agit notamment des végétaux comme les bois, les feuilles et même les résidus d’aliments. On peut ajouter à cela les animaux vivants ou leurs cadavres.

L’énergie biomasse trouve son origine des techniques de combustion, de fermentation ou encore de synthèse chimique de matières organiques. Ces procédés ici offrent la possibilité d’élaborer de l’huile, du charbon, du gaz de synthèse, ainsi que du biocarburant. Ils permettent également d’obtenir des sous-produits.

Les diverses techniques qui permettent d’obtenir de l’énergie biomasse

L’énergie biomasse peut être obtenue de diverses manières. Il y a notamment le procédé humide qui implique la fermentation des matières organiques. Généralement, les éléments utilisés ici englobent le fumier, le lisier d’animaux, les cartons, les restes de nourritures et même de la boue. Ces détritus devront être reposés durant un temps défini dans un environnement clos pour que les bactéries fassent leur travail. Au fil du temps, la mixture va alors générer un mélange de gaz appelé biogaz. Celui-ci est constitué par du dioxyde de carbone et de la biométhane. Ces derniers peuvent être utilisés pour produire du courant électrique et encore de la chaleur.

En dehors de cela, il y a les procédés secs qui englobent la gazéification et la pyrolyse. Ces deux techniques impliquent la combustion des détritus. Elles permettent d’élaborer de l’huile pyrolytique, du gaz combustible et du charbon. Enfin, il y a aussi la fabrication du biocarburant qui se divise en trois grandes catégories. Ces dernières incluent notamment la production de diester, d’additif pour carburant et d’hydrocarbures liquides.

Les avantages de l’énergie biomasse

Sans qu’on le sache réellement, l’élaboration de l’énergie biomasse date depuis bien longtemps. Cette démarche implique certains procédés et techniques qui ne se sont perfectionnés que depuis quelques décennies. Ce type de ressource n’est devenu populaire que bien récemment.

En fait, le principal avantage avec la biomasse c’est la production facile d’énergie, à partir de déchets. En effet, dans ce cas-ci, pas besoin d’attendre des récoltes, de couper beaucoup de bois, de forer la terre, etc. Il suffit d’user d’une matière première qui est à la portée de tout le monde ; les détritus.

En dehors de cela, l’énergie biomasse permet également de diminuer grandement les ordures. Auparavant, ces dernières constituaient un réel danger pour l’environnement. Il était impossible de laisser les détritus où ils étaient et les enterrer ne réglait que la moitié du problème. En effet, il fallait toujours creuser de nouveaux trous. De plus, brûler les déchets ne faisait que générer une grande quantité de CO2.

Want to say something? Post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *