Processus de gestion des déchets ménagers

En principe, les déchets ménagers sont traités par diverses entreprises en fonction de leur nature, notamment le recyclage, la valorisation, l’incinération et la mise en décharge. À noter que chaque région adapte son système de gestion en fonction de la région et de la commune qui s’en occupe. Cependant, il y a un mode de gestion commune.

Mode de collection des déchets ménagers

Les établissements qui se chargent de la collecte des déchets commencent leur gestion par la collection de ceux-ci de manière correcte. Pour ce faire, l’entreprise de collecte de déchets opte souvent pour le porte-à-porte afin de recueillir les déchets ménagers et organiques ainsi que les emballages et les encombrants. Elle utilise des conteneurs à puce ou encore des sacs pour mettre ces déchets ménagers. Outre cela, la collecte peut aussi se faire dans des centres d’apport volontaire. Dans ces cas-là, ce sont les particuliers qui viennent déposer gratuitement les déchets.

Selon des études, les ménages fournissent 546 kg de déchets par personne par an, dont plus de la moitié sont constitués d’ordures ménagères. Le reste est souvent composé de fraction grossière, c’est-à-dire des déchets verts, des encombrants et des inertes. Par ailleurs, en ce qui concerne les ordures ménagères, plus de la moitié sont des papiers et des cartons.

Triages et recyclages des déchets

Arrivés à l’usine ou même pendant la collection, les déchets sont séparés les uns et les autres en fonction de leur type. Les déchets tout-venants ou qui ne peuvent pas être recyclés sont, par exemple, incinérés ou mis en décharge. Tandis que les bouteilles, les flacons en plastique, les emballages métalliques et les cartons à boisson sont triés et recyclés en fonction de leur nature.

Les matières en verre comme les bocaux ou les bouteilles sont généralement recyclées pour réintégrer la nouvelle production de verre. Quant aux matières organiques comme les déchets d’aliments et de cuisine, elles sont souvent dirigées vers un lieu de compostage ou d’installation de biométhanisation. En outre, les huiles et les déchets spéciaux sont collectés dans les parcs à conteneurs, tandis que les textiles en bon état sont revendus dans des magasins de secondes mains.

Reconnaître un emballage recyclable

On se demande souvent comment on peut reconnaître un emballage recyclable, pourtant celui-ci est très facile à identifier. On peut y voir un logo qu’on nomme « la boucle de Möbius ». Celle-ci est représentée par trois flèches vertes. Elle s’avère être le logo universel des matériaux recyclables, depuis 1970. Quand on jette un emballage contenant ce signe, il est donc important de le jeter dans une poubelle adéquate.

Toutefois, ce logo est souvent confondu avec « le point vert » constitué des deux petites flèches bicolores. Il faut savoir que ce logo souvent présent sur les emballages ménagers signifie que le producteur verse une cotisation. Celle-ci est destinée à une association finançant la collecte, le tri ainsi que le recyclage de certains emballages. Il faut aussi noter que le point vert ne veut pas dire que l’emballage est fait avec des matériaux écologiques, ni qu’il soit automatiquement recyclé et collecté.

Want to say something? Post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *